Changer de vie pour les métiers de la médecine douce

Vous ne ressentez plus aucune passion pour votre profession actuelle ? Il est peut-être temps de changer de vie. La reconversion est certainement la meilleure solution pour exercer un métier qui vous plait réellement. Si vous aimez prendre soin des autres, les métiers de la médecine douce peuvent vous convenir.

Quels sont les différents métiers ?

La médecine douce regroupe plusieurs disciplines dont certaines sont reconnues par l’OMS. C’est par exemple le cas de la naturopathie, la sophrologie et la réflexologie.

La naturopathie

La naturopathie est une forme de médecine traditionnelle exercée par un professionnel de l’hygiène de vie appelé naturopathe. Ce dernier a pour rôle d’évaluer l’état général d’une personne en étudiant ses habitudes de vie : habitude alimentaire, activité physique, etc. L’objectif est de l’aider à mieux respirer, dormir, manger et vivre.

En fonction des résultats du bilan de vitalité effectué, il dresse une liste des actions à mettre en œuvre et dispense de précieux conseils dans de nombreux domaines : cure de désintoxication, sports et exercices physiques, régime alimentaire, aromathérapie…

La sophrologie

La sophrologie est une discipline fondée dans les années 60. Le principe consiste à utiliser des techniques variées pour atteindre le bien-être : relaxation, mouvement, respiration, visualisation et décontraction musculaire. Le sophrologue a pour mission d’apprendre à son patient à avoir une perception positive du monde intérieur et de maintenir une relation positive avec les autres. Il faut en général prévoir entre 8 à 12 séances pour atteindre le résultat escompté.

La réflexologie

La réflexologie est une pratique traditionnelle chinoise permettant de soigner différents maux et de prévenir certaines maladies. Elle est aussi utilisée pour soulager les douleurs. Le praticien réalise des pressions sur les zones de réflexes reliées à l’organe à traiter. Cette méthode naturelle permet de rétablir l’équilibre de la partie du corps à soigner.

Si la réflexologie plantaire est la plus répandue, certains praticiens pratiquent la réflexologie des mains et/ou du visage (faciale ou crânienne). Peu importe la discipline utilisée, il faut en général prévoir :

  • 2 à 3 séances en 10 jours dans le cadre d’un traitement curatif
  • une séance chaque mois dans le cadre d’une prévention

Quel niveau d’étude faut-il pour ces métiers ?

Si vous souhaitez devenir naturopathe, sophrologue ou réflexologue, jusqu’à présent, il n’y a pas encore de diplôme officiel ou reconnu par l’État. En fait, ces métiers sont accessibles même aux sans diplômes. Toutefois, il existe des écoles qui dispensent d’un titre RNCP après la formation. Ce document permet de justifier la qualification du praticien et d’augmenter sa crédibilité aux yeux de la cible.

Comment me former ?

La voie de la formation est fortement recommandée pour acquérir les connaissances nécessaires à l’exercice de ces métiers. Pour apprendre les techniques essentielles, vous avez le choix entre deux modes de formation : en présentiel ou en ligne.

En présentiel

La formation en tête-à-tête est à privilégier si vous n’avez pas la capacité d’étudier en toute autonomie. Toutefois, cela implique la présence physique des étudiants et des formateurs à un endroit prédéfini. De plus, le coût est souvent plus élevé. En revanche, les équipements nécessaires pour la pratique sont déjà mis à la disposition des apprentis.

En ligne

Les cours en ligne permettent de se former à son rythme. Grâce à l’utilisation de nombreux supports pédagogiques, l’apprentissage devient plus simple. De plus, les leçons sont accessibles 24 h/24 et 7 j/7. C’est donc la meilleure solution pour se former aux métiers de la médecine douce en quelques mois.

Ou trouver une alternance ?

L’alternance est un moyen de formation où l’étudiant réalise des cours dans une structure éducative et réalise dans le même temps, des journées en entreprise.

Lire la suite »