La communication interpersonnelle : définition

communication interpersonelle

Le processus d’échange d’informations, d’idées et de sentiments entre deux ou plusieurs personnes par des méthodes verbales ou non-verbales s’appelle la communication interpersonnelle.

 

Les échanges d’informations sont transmis en face-à-face, vocalement ou avec des expressions faciales et avec un langage corporel ou gestuel. La facilité d’une personne à transmettre des messages aux autres détermine les compétences en matière de communication interpersonnelle. La notion de distance constitue un vecteur très important dans la communication. Cela permet de déterminer quel genre de communication les interlocuteurs utilisent. La communication interpersonnelle est constamment présente dans notre quotidien, que ce soit dans notre vie personnelle ou professionnelle. En réalité, communiquer paraît simple, mais le faire d’une manière efficace est tout autre. Aussi, quels sont les éléments et les compétences à développer pour avoir une communication interpersonnelle efficace ? Quelles sont les conséquences d’un manque de communication interpersonnelle ?

Communication interpersonnelle : les 9 éléments

La communication interpersonnelle est composée de 9 éléments majeurs :

 

– l’émetteur : c’est la personne qui s’adresse à l’interlocuteur

 

– le récepteur : c’est l’interlocuteur à qui est adressé le message

 

– le message

 

– le moyen qu’utilise l’émetteur pour transmettre son message (face-à-face, visio, appel…)

 

– l’objectif fixé par l’émetteur lorsqu’il transmet son message

 

– le comportement, les attitudes et les stratégies adoptés par l’émetteur et le récepteur du message

 

– le sens et la signification du message donné par l’émetteur et la perception de ce message par le récepteur

 

– l’enjeu et le contexte dans lequel se passe la transmission du message 

 

– les intentions de l’émetteur et la perception du message par le récepteur

Communication interpersonnelle : les 10 compétences à acquérir

Afin qu’une communication interpersonnelle soit efficace, il existe 10 compétences à mettre en œuvre :

 

– La communication : la capacité à parler, l’expression orale, l’expression écrite, l’écoute et les présentations.

 

– La courtoisie : le savoir-vivre, les bonnes manières, le respect des protocoles professionnels, la politesse, la bienveillance et le respect.

 

– L’intégrité : les valeurs personnelles, l’honnêteté, l’éthique et la moralité.

 

– La flexibilité : la capacité d’adaptation, la facilité et la rapidité d’apprentissage, l’acceptation du changement, la volonté d’évoluer et d’apprendre sans cesse et la souplesse.

 

– Les compétences interpersonnelles : la bonté, l’empathie, le sens de l’humour, l’attitude positive et la gentillesse.

 

– L’attitude : la motivation, la joie de vivre, la confiance, l’optimisme et l’enthousiasme.

 

– La responsabilité : la débrouillardise, l’autonomie, le bon sens, le rendu du travail et la fiabilité.

 

– Le professionnalisme : le calme et le sérieux.

 

– Le travail d’équipe : la collaboration, la serviabilité, la solidarité et la bonne entente avec les autres.

 

– L’éthique de travail : l’implication, la loyauté, l’assiduité, l’esprit d’initiative et la motivation.

 

En entreprise, la communication interpersonnelle devient de plus en plus présente. La qualité de vie au travail est nettement améliorée et une notion de convivialité se crée.

 

Dans le monde de l’entreprise, deux grandes catégories de communication se distinguent : la communication interne de l’entreprise et la communication externe à l’entreprise.

 

La communication interne de l’entreprise regroupe l’optimisation et l’ensemble des actions pensées pour que l’information et les échanges entre collaborateurs soient facilités. Elle conditionne le travail, occupe une place très importante et augmente significativement l’implication des salariés dans l’entreprise. La communication interne ne cherche pas à bannir les émotions en milieu professionnel, elle vise plutôt à les modérer avec bienveillance.

 

La communication externe à l’entreprise s’adresse à un public extérieur à celle-ci. L’objectif de cette communication est de mettre en avant sa marque auprès d’une audience cible en constituant son identité. L’audience cible désigne les personnes (consommateurs, investisseurs…) qui sont intéressées par l’information, les produits ou les services proposés par l’enseigne.

Quelles sont les conséquences d'un manque du communication interpersonnelle ?

communication interpersonelle

Le manque de communication interpersonnelle engendre un sentiment de frustration. En effet, les personnes ont l’impression de ne pas pouvoir s’exprimer librement et de ne pas être écoutées.

 

En entreprise, le manque de communication interpersonnelle crée un sentiment d’isolement chez les collaborateurs, qui peuvent se sentir laissés pour compte. En effet, ils ont le sentiment de ne pas pouvoir exprimer leurs besoins, leurs souhaits, leurs préoccupations et leur ressenti. Cela les démotive, par conséquent les collaborateurs se sentent moins impliqués et sont donc moins productifs.

 

En fonction du contenu, du contexte et de la situation, la communication interpersonnelle évolue. Elle n’en demeure pas moins indispensable. Sachez que pour améliorer votre communication, il existe différentes formations en PNL, en intuitive success, en thérapie comportementale et cognitive ainsi que des formations spécialisées dans la communication interpersonnelle. La communication interpersonnelle est un véritable atout qui permet d’éviter les conflits et d’assurer une fluidité d’échange.

 

Vous pourriez aussi apprecier

Laisser un avis !